Foyer pathogènes dans les Deux Sèvres

Vie municipale

Publié le vendredi 13 janvier 2017

La menace que représente ce virus pour l’élevage avicole se rapproche fortement de notre département.

Le virus se transmet des oiseaux sauvages aux volailles domestiques, c’est pourquoi les mesures applicables aux élevages non commerciaux doivent être impérativement mises en œuvres :

  • Un confinement ou une pose de filets. cette obligation permet d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour toutes les basses-cours. aucune dérogation n’est possible ;
  • La stricte application des mesures définies dans les plans obligatoires de biosécurité de chaque exploitation (arrêté du 8 février 2016). ces mesures s’appliquent également à toutes les personnes susceptibles de rentrer dans les basses-cours ;
  • Une surveillance clinique renforcée. toute mortalité anormale, chute de ponte, baisse de consommation d’eau ou d’aliments doit faire l’objet d’une déclaration immédiate à un vétérinaires et à la direction départementale de a protection des populations.

Tout contrevenant s’expose à des poursuites pouvant aller jusqu’à une contravention de 4ème classe

L’implication de tous les détenteurs de volailles, qu’ils aient ou non une activité commerciale, est essentielle à l’arrêt de le propagation de ce virus.

Partager la page :