Le Palais Perrin dit aussi Palais de Justice datant du XIIème siècle fait face à la place de l'église. Inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1995, c'est l'un des rares édifices civils de ce style dit « PLANTAGENET » encore debout sur ses murs. Le Palais Perrin est l’un des édifices civils les plus anciens subsistant en Anjou.

Vieux Palais 1917Du point de vue architectural, il est à rapprocher de l’ancien hôpital Saint Jean à Angers, place La Rochefoucauld, dont une partie abrite le Chant du Monde de Jean Lurçat. Malgré les atteintes du temps, les ajouts intempestifs, il conserve les principales caractéristiques du style : haute toiture pentue, flanquée d’une cheminée cylindrique en tuffeau. Deux fenêtres en plein cintre, aujourd’hui bouchées, ornent la façade qui comprend un perron et une petite corniche. Sur le côté donnant sur la rue de la Poste, on peut apercevoir deux belles fenêtres géminées, presque intactes. Deux vastes salles occupaient le premier étage. La prison et les cachots étaient au rez-de-chaussée. Egalement inscrit à l’inventaire, il induit un périmètre protégé.

Localisation

Partager cette page sur :